Lire Rosa Luxemburg

Rosa LuxemburgPour suivre ce site, merci de vous rediriger vers sa nouvelle adresse : http://comprendreavecrosaluxemburg2.wp-hebergement.fr/


 

Textes de Rosa Luxemburg sur notre blog (1): http://comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com/

Ces textes ont été publiés sur notre blog depuis décembre 2007. Certains sont inédits et traduits par nos soins (indiqués en rouge). D’autres ont été transcrits par nous. Enfin, certains ont été repris sur d’autres sites, la source est alors indiquée. La liste sera complétée dans un prochain article. Cliquer sur lire pour accéder au texte.
Notre ancien blog est actuellement envahi contre notre gré par des publicités agressives et mensongères, qui défigurent notre travail. D’où notre migration progressive. Pour ne pas être gêné par ces publicités, il est possible de télécharger un logiciel gratuit tel adblock.
Le Ier mai (1894) : lire
 
L’essor des États-Unis (1898): lire
A quoi sert la politique coloniale? (1898) : lire
La construction de canaux (1899) : lire

L’affaire Dreyfus et le cas Millerand (1899) :
lire

Les lunettes anglaises (1899) :
lire

Interventions au congrès de Hanovre (1899) :
lire

Dans la tempête (guerre russo-japonaise – 1904) :
lire

Social-démocratie et parlementarisme (1904) :
lire

Question de la social-démocratie russe (1904) – 1:
lire

Question de la social-démocratie russe (1904) – 2 : lire

Le Maroc (1911) :
lire
L’armée nouvelle (1911) : lire

Le suffrage féminin (1912) :
lire

Le revers de la médaille (1914) :
lire

Brochure de Junius (1915) : lire

Deux messages de Pâques (1917) :
lire

L’assemblée nationale (1918) :
lire

Sur les courants nationalistes dans le mouvement socialiste polonais. 1ère lettre de Rosa Luxemburg à Kautsky, mars 1896.

Pour suivre ce site, merci de vous rediriger vers sa nouvelle adresse : http://comprendreavecrosaluxemburg2.wp-hebergement.fr/



 kautsky

Karl Kautsky

A Karl Kautsky

Zurich, 5 III [18]96

Monsieur le rédacteur en chef (1),

Par le même courrier, je vous envoie un assez long article (2) sur les courants nationalistes dans le mouvement socialiste polonais. Le sujet – j’espère que vous le constaterez à la lecture de l’article – est tout à fait d’actualité. Le changement d’orientation politique des socialistes polonais d’Allemagne et d’Autriche, préparé de longue main, peut avoir, à mon avis, une autre conséquence immédiate: à l’exemple de ce qui s’est déjà passé en Allemagne, le parti de Galicie se séparerait de la social-démocratie autrichienne. Ce changement d’orientation a déjà entraîné une résolution du peuple galicien (3), à propos de la célébration du premier mai, qui est très importante sur le plan pratique. Et son importance déborde et de loin le cadre du mouvement polonais lui-même, même si on laisse de côté l’intérêt immédiat que le mouvement polonais présente pour les camarades allemands. En effet, tout le mouvement nationaliste parmi les socialistes polonais tente de se donner des apparences marxistes, en invoquant surtout les sympathies dont il jouirait auprès de la social-démocratie allemande et il veut d’autre part gagner les sympathies des socialistes d’Europe occidentale grâce à une feuille qu’il édite spécialement à leur intention: Le Bulletin du parti soc[ialiste] pol[onais] (4).

Mais traiter ce problème semble tout particulièrement indiqué si l’on considère que les représentants de la tendance nationaliste- socialiste se proposent – comme ils l’écrivent eux-mêmes dans l’organe allemaniste – Le Parti ouvrier (5) – de soumettre au Congrès international de Londres une résolution (6) qui sanctionnerait comme une revendication politique du prolétariat la restauration d’un État polonais, ce qui préparerait l’inclusion de cette revendication dans le programme pratique des partis polonais.

Si vous décidez de faire paraître mon article, son importance pratique sera d’autant plus grande qu’il sera publié plus vite, compte tenu de la proximité du Congrès de la social-démocratie autrichienne qui doit traiter de la question du premier mai et d’autres problèmes abordés dans cet article (7).

Veuillez agréer l’assurance de ma considération distinguée.

Rosa Luxemburg

L’allemand étant pour moi une langue étrangère, il se pourrait qu’une expression pas tout à fait correcte se fût glissé dans mon article. Aussi je me permets de vous prier très courtoisement de bien vouloir, le cas échéant, corriger mon article à cet égard.

Mon adresse: Mademoiselle Luxemburg, Universitätsstrasse 77.

Notes:

1. Première lettre de Rosa Luxemburg à la rédaction de la Neue Zeit, c’est-à-dire, à Karl Kautsky.

2. Paru sous le titre “Neue Stromungen in der polnischen sozialistischen Bewegung in Deutschland und Osterreich (“Nouveaux courants dans le mouvement socialiste polonais, en Allemagne et en Autriche”), Neur Zeit, N°32 et 33, VII, t.2,  176-181, 206-216.

3. Il s’agit du Parti social-démocrate de Galicie (devenu Parti socialidte de la Pologne autrichienne).

4. Bulletin officiel du Parti socialiste polonais, édité en français par le PPS en 1895-1899, successivement à Zurich, à Genève, Paris et Londres. De nombreux socialistes étrangers y collaborèrent.

5. Le quotidien Le Parti ouvrier fut fondé en 1888 par Jean Allemane. Après la rupture de ce dernier avec Brousse, intervenue en 1890, il devint l’organe du Parti socialiste ouvrier révolutionaire,connu sous le nom d’allemaniste.

6. Il s’agit de la motion déposée en avril 1896 par l’Union des socialistes polonais à l’étranger, à l’ordre du jour du IVème Congrès de la IIème Internationale qui devait se tenir à Londres du 26 juillet au 2 août 1896.

7. Il s’agit du Vème Congrès du Parti social-démocrate autrichien qui a eu lieu à Prague les 5-6 avril 1896. Ignacy Daszynski, dirigeant du PSD de Galicie, présenta un rapport sur le Congrès de l’Internationalen qui devait se tenir à LOndres

Vive la lutte, Maspéro1976, P 44 et 45

A lire aussi sur le site bataille socialiste

__________________________________________________________________________

De la correspondance de Rosa Luxemburg , 1890-1898

Cette série d’articles met en ligne des indications reprises de la correspondance de Rosa Luxemburg sur des thèmes divers permettant d’approfondir notre connaissance de l’élaboration de la pensée de Rosa Luxemburg, en nous attachant aux tout premiers courriers conservés: soit sur la période 1890-1898. Ce sont  des écrits de jeunesse. en 1890, Rosa Luxemburg a juste 19 ans  Premières années d’exil, en Suisse essentiellement, en France partiellement et jusqu’à son arrivée en Allemagne qui marque son entrée mûrement réfléchie et fracassante dans la social-démocratie allemande

Source :1ère lettre de Rosa Luxemburg à Kautsky, mars 1896. Sur les courants nationalistes dans le mouvement socialiste polonais. comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

 

El Lissitzky. Monument à Rosa Luxemburg. 1919 – 21

Pour suivre ce site, merci de vous rediriger vers sa nouvelle adresse : http://comprendreavecrosaluxemburg2.wp-hebergement.fr/


El-Lissitzky.-Monument-to-Rosa-Luxemburg.-1919---21.jpg

El Lissitzky. Monument à Rosa Luxemburg. 1919 – 21

Architecte, peintre, typographe et photographe soviétique (Potchinok 1890  – Moscou 1941).

http://www.larousse.fr/encyclopedie/peinture/Lissitzky/153040

Il fut le principal propagandiste du Constructivisme russe, en particulier grâce à ses nombreux séjours en Occident et à son activité dans tous les domaines visuels. Il fait ses études à l’école polytechnique de Darmstadt, d’où il sort avec le diplôme d’ingénieur-architecte en 1915. D’abord marqué par l’art de Chagall, qui l’a appelé à Vitebsk, il va ensuite être définitivement influencé par Malévitch, qui arrive dans cette ville en 1919. L’année suivante, Lissitzky exécute ses premières compositions, entre peinture et architecture, qu’il présente comme les ” stations intermédiaires vers les constructions de formes nouvelles ” et qu’il intitule ” proun “, abréviation en russe de ” Projet pour le nouveau ” (Proun RVN2, 1923, Hanovre, Museum Sprengel). À partir de ses recherches, dans la logique du Constructivisme, il va réaliser des affiches (Frappe les blancs avec le coin rouge, 1919), en particulier pour la firme de Hanovre Pelikan (1924), des mises en page de livres (Pour la voie de Maïakovski, en 1923, Histoire de 2 carrés, en 1922, publiés à Berlin), des aménagements de stands d’exposition (Pressa, Cologne, 1928), des projets d’architecture (Tribune de Lénine, 1924). Directeur du département d’architecture des Vhutemas à partir de 1921, il sera d’autre part très actif comme propagandiste des courants d’avant-garde (revue Vechtch-Gegenstand-Objet, Berlin, 1922, avec Ilia Ehrenbourg ; Nasci, n°s 8-9 de la revue Merz, Hanovre, 1924, à la demande de Schwitters ; les Ismes de l’art, Zurich, 1925, avec Jean Arp). Outre ses tableaux et ses typographies, ses deux œuvres majeures appartiennent plutôt à l’architecture : la Salle Proun, réalisée en 1923 pour la Grosse Berliner Kunstausstellung, première tentative constructiviste pour faire sortir le tableau de chevalet hors de son cadre et lui faire occuper avec ses formes l’espace réel (reconstitution en 1965, Eindhoven, Stedelijk Van Abbemuseum) ; le Cabinet des abstraits, exécuté pour exposer la collection d’art moderne du musée de Hanovre : l’espace entier y était conçu comme une œuvre plastique faite de plans ordonnés dans une grille orthogonale qui se modifie avec la participation du spectateur. Par ailleurs, Lissitzky, qui a créé un pictogramme en collaboration avec Vilmos Huszar pour la revue Merz, précédemment citée, a utilisé des fragments de photographies dans le domaine de l’illustration (Six Fins heureuses d’Ilya Ehrenboung) ; son intérêt pour la photographie le fait participer à l’exposition Film und Foto organisée par le Deutscher Verkbund (Stuttgart, 1929) où Lissitzky a présenté ses travaux. Lissitzky est représenté à New York (M. O. M. A.), à Hanovre et à Eindhoven (Stedelijk Van Abbemuseum). Une rétrospective a été consacrée à l’artiste en 1991 (Eindhoven, Madrid, Paris).

50 000 soldats morts. En leur mémoire, Dominique Grange, Tardi.

Pour suivre ce site, merci de vous rediriger vers sa nouvelle adresse : http://comprendreavecrosaluxemburg2.wp-hebergement.fr/


Ecouter Dominique Grange

Au ravin des enfants perdus

ravin

Regarder Tardi

Tardi.jpg

“La vie s’arrête là où la guerre commence” 


Publié sur le blog en 2011/2013:En hommage à Rosa Luxemburg pour son combat contre la guerre : Tardi et Dominique GrangeAlbum Tardi: http://comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com/album-1