Archives de catégorie : rosa luxemburg et la grève

Rosa Luxemburg. Grève de masse et révolution.

Pour suivre ce site, merci de vous rediriger vers sa nouvelle adresse : http://comprendreavecrosaluxemburg2.wp-hebergement.fr/


 » … Dans les pages qui précèdent nous avons tenté d’esquisser en quelques traits sommaires l’histoire de la grève de masse en Russie. Un simple coup d’œil rapide sur cette histoire nous en donne une image qui ne ressemble en rien à celle qu’on se fait habituellement en Allemagne de la grève de masse au cours des discussions. Au lieu du schéma rigide et vide qui nous montre une « action » politique linéaire exécutée avec prudence et selon un plan décidé par les instances suprêmes des syndicats, nous voyons un fragment de vie réelle fait de chair et de sang qu’on ne peut arracher du milieu révolutionnaire, rattachée au contraire par mille liens à l’organisme révolutionnaire tout entier. La grève de masse telle que nous la montre la révolution russe est un phénomène si mouvant qu’il reflète en lui toutes les phases de la lutte politique et économique, tous les stades et tous les moments de la révolution. Son champ d’application, sa force d’action, les facteurs de son déclenchement, se transforment continuellement. Elle ouvre soudain à la révolution de vastes perspectives nouvelles au moment où celle-ci semblait engagée dans une impasse. Et elle refuse de fonctionner au moment où l’on croit pouvoir compter sur elle en toute sécurité. Tantôt la vague du mouvement envahit tout l’Empire, tantôt elle se divise en un réseau infini de minces ruisseaux; tantôt elle jaillit du sol comme une source vive, tantôt elle se perd dans la terre. Grèves économiques et politiques, grèves de masse et grèves partielles, grèves de démonstration ou de combat, grèves générales touchant des secteurs particuliers ou des villes entières, luttes revendicatives pacifiques ou batailles de rue, combats de barricades – toutes ces formes de lutte se croisent ou se côtoient, se traversent ou débordent l’une sur l’autre c’est un océan de phénomènes éternellement nouveaux et fluctuants. Et la loi du mouvement de ces phénomènes apparaît clairement elle ne réside pas dans la grève de masse elle-même, dans ses particularités techniques, mais dans le rapport des forces politiques et sociales de la révolution. La grève de masse est simplement la forme prise par la lutte révolutionnaire et tout décalage dans le rapport des forces aux prises, dans le développement du Parti et la division des classes, dans la position de la contre-révolution, tout cela influe immédiatement sur l’action de la grève par mille chemins invisibles et incontrôlables. Cependant l’action de la grève elle-même ne s’arrête pratiquement pas un seul instant. Elle ne fait que revêtir d’autres formes, que modifier son extension, ses effets. Elle est la pulsation vivante de la révolution et en même temps son moteur le plus puissant. En un mot la grève de masse, comme la révolution russe nous en offre le modèle, n’est pas un moyen ingénieux inventé pour renforcer l’effet de la lutte prolétarienne, mais elle est le mouvement même de la masse prolétarienne, la force de manifestation de la lutte prolétarienne au cours de la révolution. A partir de là on peut déduire quelques points de vue généraux qui permettront de juger le problème de la grève de masse… »

 

Source : Rosa Luxemburg, Grève de masse, parti et syndicat


 

A  lire sur https://www.marxists.org/francais/luxembur/gr_p_s/greve4.htm

 

Publié le 7 mars 2009 sur http://comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com/article-28747968.html (Les éléments en gras sont le fait du blog)

 

Image à la une : Affiche pour le  film d’Eisenstein sur la révolution de 1905 « Le cuirassé Potemkine » http://ygrael.files.wordpress.com/2008/11/potemkine-3.jpg

Ce texte est largement disponible sur le net, il est à la fois une « leçon » d’histoire – comme le sont les textes de Marx et Engels, vivants, pleins d’humour et précis – et une réflexion. Avec les limites de ce que Rosa Luxemburg pouvait savoir – qu’elle avait pourtant déjà perçu – des capacités contre-révolutionnaires de la social-démocratie. Mais cet extrait montre bien le lien qu’elle pressentait indispensable entre grève et révolution.

Rosa Luxemburg. Grève de masse – grève générale – articles et documents.

Pour suivre ce site, merci de vous rediriger vers sa nouvelle adresse : http://comprendreavecrosaluxemburg2.wp-hebergement.fr/


 

Grève de masse – grève générale, Rosa Luxemburg – articles et documents.

Cet article a été publié le 24 juillet 2014 sur notre blog comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com. Nous le reprenons ici: nous avons créé ce blog Comprendre avec Rosa Luxemburg 2 car des publicités agressives, mensongères dénaturent notre travail. Si vous souhaitez consulter des articles cités ci-dessous, vous pouvez télécharger gratuitement Adblock qui vous permet une lecture sereine, sans agression visuelle.


Remarque: Indiquons que Rosa Luxemburg utilise le terme de grève de masse, pour en souligner la dimension directement politique, en particulier dans sa relation dialectique avec la révolution, plutôt que le terme de grève générale, qui donne moins de force aux différents éléments qui se mêlent pour faire de la grève un élément révolutionnaire. L’évolution de la compréhension du terme de masse aujourd’hui peut expliquer que souvent on voit des réticences à l’utiliser, d’autre part, on peut penser que certains privilégient l’idée de grève générale, en ce qu’elle est décrétée par des instances alors même que Rosa Luxemburg montre dans cet extrait très connu, combien la grève de masse se définit comme un processus complexe et mouvant, tout comme le processus révolutionnaire. 

La grève de masse selon Rosa Luxemburg

« La grève de masse telle que nous la montre la révolution russe est un phénomène si mouvant qu’il reflète en lui toutes les phases de la lutte politique et économique, tous les stades et tous les moments de la révolution. Son champ d’application, sa force d’action, les facteurs de son déclenchement, se transforment continuellement. Elle ouvre soudain à la révolution de vastes perspectives nouvelles au moment où celle-ci semblait engagée dans une impasse. Et elle refuse de fonctionner au moment où l’on croit pouvoir compter sur elle en toute sécurité. Tantôt la vague du mouvement envahit tout l’Empire, tantôt elle se divise en un réseau infini de minces ruisseaux; tantôt elle jaillit du sol comme une source vive, tantôt elle se perd dans la terre. Grèves économiques et politiques, grèves de masse et grèves partielles, grèves de démonstration ou de combat, grèves générales touchant des secteurs particuliers ou des villes entières, luttes revendicatives pacifiques ou batailles de rue, combats de barricades – toutes ces formes de lutte se croisent ou se côtoient, se traversent ou débordent l’une sur l’autre c’est un océan de phénomènes éternellement nouveaux et fluctuants. Et la loi du mouvement de ces phénomènes apparaît clairement elle ne réside pas dans la grève de masse elle-même, dans ses particularités techniques, mais dans le rapport des forces politiques et sociales de la révolution. La grève de masse est simplement la forme prise par la lutte révolutionnaire et tout décalage dans le rapport des forces aux prises, dans le développement du Parti et la division des classes, dans la position de la contre-révolution, tout cela influe immédiatement sur l’action de la grève par mille chemins invisibles et incontrôlables. Cependant l’action de la grève elle-même ne s’arrête pratiquement pas un seul instant. Elle ne fait que revêtir d’autres formes, que modifier son extension, ses effets. Elle est la pulsation vivante de la révolution et en même temps son moteur le plus puissant. En un mot la grève de masse, comme la révolution russe nous en offre le modèle, n’est pas un moyen ingénieux inventé pour renforcer l’effet de la lutte prolétarienne, mais elle est le mouvement même de la masse prolétarienne, la force de manifestation de la lutte prolétarienne au cours de la révolution. A partir de là on peut déduire quelques points de vue généraux qui permettront de juger le problème de la grève de masse… »

 Articles disponibles sur comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com

Rosa luxemburg « je défends le point de vue de la grève de masse »article – 06/05/09 – Rosa Luxemburg « Je défends le point de vue de la grève de masse » – Lettre à Franz Mehring, Plauen, le 9 décembre 1911

Bebel à propos de rosa luxemburg en 1906. « je ne connais personne dans le parti qui la dépasse … »

article – 14/07/14 –  En recherche de documents sur la grève de masse, je découvre cette lettre de Bebel sur le site collectif.Smolny. Bebel y témoigne…

R. Luxemburg à c. Zetkin, 1906. « parce que j’ai déjà compris – c’est d’une clarté effrayante – que…

article – 16/07/14 – Cette lettre, importante, s’inscrit de fait dans sa réflexion sur le réformisme et sur la grève de masse et la révolution. Rosa Luxemburg avait rejointla révolution russe.

R. Luxemburg. « une grève générale à laquelle on forge les chaînes de la légalité … »

article – 06/05/09 – R. Luxemburg. « Une grève générale à laquelle on forge les chaînes de la légalité … »

Discussion engels-rosa luxemburg sur la grève générale

article – 06/05/09 – Discussion Engels-Rosa Luxemburg sur la grève générale

Quand évoquer simplement la grève de masse, vous conduit en prison! 1907, r. Luxemburg est…

Lettre de rosa luxemburg, le 31 juillet 1914 – veille de la déclaration de guerre!

article – 11/11/09 – Ah oui, à propos! En arrivant, j’ai trouvé ici – devine quoi? – la plainte au sujet de la grève de masse. Et ils sont très pressés. Manifestement, par sollicitude pour ma peronne, on…

Quand évoquer simplement la grève de masse, vous conduit en prison!  1907, r. Luxemburg est…

article – 16/07/14 – est pas trompé en la condamnant à l’ l’emprisonnement pour un simple discours!

Note sur rosa luxemburg et les conseils

article – 28/05/14 – Il n’y est question qu’une fois du Conseil des…

L’expérience belge – rosa luxemburg – 1902

article – 29/11/08 – coup pour le mouvement de tous les pays. Il serait inutile de nous consoler par les phrases générales habituelles en disant que la lutte n’est que remise, que, tôt ou tard, nous…

Rosa luxemburg au congrès de copenhague, 1910. Les leçons de la révolution russe.

Rosa luxemburg au congrès de copenhague, 1910. Les leçons de la révolution russe.

article – 28/02/12 –Et, de ce fait, elle a permis les avancées sur la grève générale au sein du mouvement ouvrier

Discussion sur bellaciao d’un texte du blog sur la grève générale (r.Luxemburg)

article – 24/04/09 – Discussion sur Bellaciao d’un texte du blog sur la grève générale (R.Luxemburg)

Relire cet extrait sur la greve generale de rosa luxemburg

article – 16/02/11 – et le rôle que joue dans ce processus la grève de masse – le rapport aux partis, aux syndicats, la logique du mouvement qui intègre et …

Rosa luxemburg et la grève générale

article – 23/09/10 – Rosa Luxemburg et la grève générale Alors que se multiplient les journées de grève et la réflexion sur leur utilité dans le…

Rosa luxemburg dans l’ouvrage « le congrès manqué » de georges haupt

article – 22/04/11 – Dans leurs réquisitoires sévères, Ledebour et Clara Zetkin laissaient entendre que par son refus d’agir en juillet, le parti allemand avait déçu l’Internationale. Vivement atteinte par…

Jolyon howorth, edouard vaillant. « une » analyse de son action contre la guerre. En contre-point à…

article – 24/11/12 – sans merci, de la guerre par tous les moyens du socialisme à l’impérialisme militariste […] il demeure, pour nous, certain que l’anéantissement de l’impérialisme militariste allemand est…

La philosophie de la praxis dans la pensée de rosa luxemburg, michael löwy

article – 24/04/14 – Paris, octobre 2013 Co-édition avec le collectif Smolny… Postface par Michael Krätke – Traduit de …

Le congrès socialiste international. – le socialisme bourgeois. Revue des deux mondes, 1900. Avec…

article – 18/04/14 – Le Socialiste du 24 novembre 1894. —  Kautsky pense que, dans la société bourgeoise, la journée de dix heures est soûle applicable à l’ensemble du monde ouvrier : Neue Zeit,…

Disparition d’irène petit, passeur des textes de rosa luxemburg

article – 13/07/13 – écrivit son livre à l’apogée du mouvement révolutionnaire russe et que son optimisme a été démenti par les faits ultérieurs. Cependant il reste l’idée importante que…

Analyse de classe, refus du nationalisme, approche révolutionnaire, trois principes qui fondent la…

article – 08/06/14 – la victime au milieu de milliers d’ouvriers et soldats spartakistes d’un régime social-démocrate qui refuse la révolution et qui après avoir soutenu la guerre, donne les ordres.

Rosa luxemburg, grève de masse et révolution

article – 06/06/09 – – qu’elle avait pourtant déjà perçu – des capacités contre-révolutionnaires de la social-démocratie. Mais cet extrait montre bien le lien qu’elle pressentait indispensable entre grève…

Lettres de rosa luxemburg sur la démarche parlementariste.

article – 06/06/09 – qu’elle constate auprès des syndicats et c’est ce double constat qui l’amène à écrire sur la grève de masse, les partis et les syndicats. Nous avons publié sur le blog*, un extrait de ce

Rosa luxemburg, l'année 1893 . Cinq lettres à leo jogiches.

Bibliographie de rosa luxemburg:  ouvrages disponibles.

article – 19/01/10 –] grève de masses, parti et syndicats, trad. Bracke [a. M. Desrousseaux], introd. Paul Frölich,…

Qui était rosa luxemburg et quels sont ses textes?. Irène petit

article – 08/08/11 – texte deux analyses très enrichissantes: de « Réforme sociale ou Révolution? » et du texte « grève de masse, Parti et syndicat.

La révolution russe – lettre de rosa luxemburg à luise kautsky

article – 18/06/10 – Repères chronologiques – 1917 : Janvier 9 janvier : grève de 50 000 ouvriers et manifestation à Petrograd en commémoration du Dimanche rouge

Une lecture des lettres de rosa luxemburg: 1905, la révolution russe

Une lecture des lettres de rosa luxemburg:  1905, la révolution russe

article – 10/05/08 – Pendant la révolution de 1905 Pour lire le texte: grève de masse, parti et syndicat : lire Pour écouter ce chant composé pour le dimanche rouge…

Rosa luxemburg de marcel bluwal – sur le site de l’ina

article – 21/10/10 – d sur la grève de masse et le parti, la démocratie socialiste et l’impérialisme.-

Ecrits de rosa luxemburg

article – 17/02/09 – en 1905 un sursaut secouait toute l’Europe : la Révolution russe, remplissant d’espoir les masses prolétariennes de tous les pays.

R.Luxemburg » sur wikiquote

article – 04/02/11 – sociale ou révolution, chap. 1. La méthode opportuniste, p. 19 grève de masse, parti et syndicats, 1906 Dans l’espace immatériel de l’analyse…

Smolny – fiche bibliographique « bibliothèque socialiste maspéro »

article – 24/05/08 – Eugène : a.B.C. Du communisme, préface de Pierre Broué. 2. LUXEMBURG Rosa : grève de masses, parti et syndicats (réédité dans une traduction nouvelle dans la PCM,…

Contribution de feliks tych « masses, classes et parti chez rosa luxemburg ». A lire sur le net.

article – 30/11/13 – Contribution de Feliks Tych « masses, classes et parti chez Rosa Luxemburg ».

Une bibliographie de lukacs sur le web

Une bibliographie de lukacs sur le web

article – 03/08/10 – auquel l’essai Tactique et éthique donne son texte générique]. « Préface à grève de masses de Rosa Luxembourg » [1921], in m. Löwy, op. Cit., pp. 313-319. …

L’expérience belge – rosa luxemburg – 1902

article – 29/11/08 – majorité cléricale capitulât, la fraction socialiste semblait ne pas vouloir proclamer la grève générale. Celle-ci éclata bien plus par la décision souveraine de la masse

Socialistes français et allemands face à la révolution de 1905 ou la tentation de l’analogie avec…

article – 30/11/10 – combien ce choc eut des conséquences sur le socialisme international (3). L’usage de la grève de masse, en écho à celle intervenue en Russie, est depuis lors âprement débattu…

Une réflexion sur l’histoire du mouvement communiste et socialiste (1917-1921). Rosa luxemburg ……

article – 03/07/11 – portée historique (“autogouvernement” de la classe ouvrière dans ses organisations de masse) » (ibid., p. 151-152). Il s’agit très exactement du problème que l’on cherche ici à…